Blog

 

La sophro-analyse une technique

entre verbalisation et relaxation

Réunir le souffle et la psychologie pour traverser sa généalogie en conscience et vivre sa re-naissance, c’est ce que proposent les praticiens en sophro-analyse dans une approche psycho-corporelle hybride.

Entre relaxation et verbalisation, la sophro-analyse intégrative s’adresse à la tête, à l’esprit mais aussi au cœur, troisième pilier de l’édifice personnel. Inspirée par les travaux en psychologie humaniste, les courants psychanalytiques de Freud et Jung ainsi que l’analyse transactionnelle, le travail en sophro-analyse est conçu pour puiser dans différents outils comme la Programmation neuro-linguistique (PNL), la méditation, l’hypnose Ericksonienne ou les constellations familiales. Elle propose d’ailleurs une exploration vivante des mémoires transgénérationnelles.

Yoga – Méditation sur la coeur

Le coeur : lieu d’ouverture à l’espace extérieur, écouter et communiquer.

Attention portée sur l’espace du coeur, car nous vivons dans le coeur et agissons par le coeur. Conscience de sa respiration thoracique et conscience de sa respiration abdominale. Imaginez que le souffle revienne en direction du coeur et rayonne dans l’espace du coeur.

Ouvertures sur l’Inspiration – Fermetures sur l’Expiration.
A l’inspir : expansion, quelque chose se reçoit !
A l’expir : réduction, quelque chose se donne !

Le souffle permet d’être présent à soi-même, d’être là et vivant.

C’est la perception directe de « je suis là », se fait avec PRANA = le souffle, élément lié à l’air, énergie de vie, de l’action.

Il s’agit d’une énergie vitale, douce, subtile que vous ressentez dans votre coeur, vous pouvez comparer son effet à celui des rayons du soleil sur votre peau.
« Là où va la pensée va le souffle. Là où va le souffle va l’énergie. »

Transformer l’énergie de vie en énergie de lumière.
Un coeur qui s’élargie, c’est quelque chose en expansion, qui s’amplifie, quelque chose qui sort du limité et du restreint.

« Au fond de toute grande joie, il y a un coeur qui s’élargit, un être qui retrouve sa dimension ».
Alexandre Jollien, très handicapé, corps souffrant mais esprit intact.